Escape game dans un avion The game paris
The Game

L’avion

date du test octobre 2017 | auteur Alex [ OWAG ]

18
3 à 5
joueurs
25 à 32
/ personne
Moyen
Niveau

Notre bande de quatre potes part pour London City avec l’avion de The Game. Une compagnie Low Cost vraiment pas chère ! Nous décollons de l’aéroport Cardinal Lemoine et … merde merde merde on replonge ! Le choc est violent, la vue de la fumée nous panique, et nos ceintures sont bloquées… on va tous meuriiiiir !

Je vois d’ici la Une de « Panam News » : 4 survivants du crash de l’avion The Game. Survivants… pour l’instant… cet avion est une véritable tombe à la taule meurtrière.

gif sur un avion

Aucune reconstitution, un vrai avion

L’enseigne The Game ne néglige jamais ses décors. Un véritable (bout d’) avion vous accueille et d’autres salles sont superbement réalisées par une équipe de décorateurs. Le genre de décor qui te fait oublier littéralement les énigmes. On pense évidemment au Métro de la même enseigne qui a utilisé une véritable rame de métro, ou plus récemment aux sublimes décors de La Mission Spatiale (heu non par contre ils n’ont pas utilisé un vrai bout de l’ISS).

Sans hésiter L’avion mérite la note suprême de 10 puisque le décor devient un véritable personnage « énigmatique ». Quoi de pire qu’un décor qui ne porte que quelques cadenas ? #cadenasophobe

The Game: l'équipe

Des énigmes peu innovantes

Les énigmes sont particulièrement axées sur la communication et l’organisation au sein des membres de l’équipe. Elles ne sont pas spécialement compliquées, mais si les coéquipiers ne s’écoutent pas c’est le crash assuré ! En réalité, les énigmes sont relativement classiques, et n’apportent pas un véritable plus à cette histoire.

Notre game master nous expliquait que les salles de The Game sont conçues pour avoir un taux de sortie de 50% mais que ses sessions tournent plutôt autour de 35% de sortie. Bien évidemment, nous sommes sortis à temps #minutefrime.

Le concept même de l’avion ne permet pas forcément d’écrire une véritable histoire durant la session. Pourtant comme je l’expliquais l’avion est un personnage qui murmure à vos oreilles. Si vous l’écoutez, vous entendrez ses secrets, ses codes, la vie secrète de son ami le pilote.

Une machine qui roule (ou vole)

Ce n’est plus du game masterting à ce niveau-là, c’est une véritable mise-en-scène. Dès le départ nous sommes accueillis par notre hôtesse de l’air qui nous présente sa merveilleuse compagnie, nous donne nos billets et nous brief dans l’avion sur les consignes de sécurité.

Sa présentation était parfaite, à aucun moment notre game master nous a donné la sensation de répéter pour les 200ème fois le même discours aux joueurs. Ah mais peut-être sommes-nous extraordinaires? oui, ce doit être ça.

Les indices nous étaient apportés toujours à point nommé, jamais trop tôt, jamais trop tard. J’ai rarement vécu une tel fluidité de jeu. Plus qu’une hôtesse, un vrai pilote de jeu ! Par contre, The Game est une machine bien rodée, après votre 3ème passage dans l’enseigne vous comprendrez vite les méthodes et le processus d’accueil des joueurs. C’est parfois un peu too much.

Mais la réputation de The Game n’est plus à faire et représente bien la qualité des salles, des énigmes et de l’immersion. Il faudra patienter plusieurs semaines (voire mois) pour participer à cette salle. Mais l’attente augmente le plaisir, non?

Aucun remboursement en cas de crash de l’avion The Game 😉

The Game a reçu en 2016 le prix de la meilleure enseigne aux Escape Game Awards.

Découvrez davantage The Game

Lien vers interview concepteurs d escape games