Artimus Enseigne escape game Paris logo
ENSEIGNE D'ESCAPE GAME

Artimus

date du test 161 Rue des Pyrénées, paris

3 à 5
joueurs par jeu
22€ à 43 €
/ personne selon les jeux
2
scénarios proposés

auteur Virginie [ OWAG ]

Soyons clair tout de suite, Artimus n’est pas vraiment une enseigne d’escape game, c’est en fait l’endroit où se situe « la Porte du Temps » créée par le Professeur Artimus. Celle-ci permet de se glisser dans des failles spatio-temporelle de 60 minutes pour enquêter sur des phénomènes et modifier l’Histoire si besoin. Pour atteindre ce lieu tenu bien évidemment secret, vous devrez entrer dans une boutique et communiquer un mot de passe au tenancier ou à la tenancière présent.e.

Artimus Escape propose donc une histoire globale et l’aventure commence dès que l’on franchit la porte d’entrée de l’enseigne. L’accueil et le briefing de mission sont totalement scénarisés, drôles et intelligents. L’enseigne compte aujourd’hui 2 salles : Freak Show et l’Ultime Madrigal. L’ouverture d’une troisième salle, Room 113, est prévue pour courant 2019…

L’équipe d’Artimus vous parle d’escape games

Voici une petite interview qui nous permettra d’en apprendre davantage sur cette enseigne qui impressionne par ses décors

Qui est derrière ce nom mystérieux « Artimus » ? 

Derrière Artimus se cache une équipe de décorateurs, les ateliers Artigo, passionnés de jeux et de pop culture en général. C’est donc tout naturellement qu’ils tombent amoureux du concept de l’escape game. Ils décident de se lancer dans l’aventure et de créer eux-mêmes un univers où tout est possible. Le décor est planté, il ne manque plus que les acteurs, ils engagent 5 game masters venus tous de milieux différents mais avec un point commun : l’amour du jeu. L’alchimie se crée pour donner naissance à Artimus Escape Game.

Il était une fois la naissance d’Artimus ?

Artimus ouvre ses portes le 23 Décembre 2017, l’envie est venue de façon suite à la découverte de l’escape game par les gérants d’Artigo, qui en testent quelques-uns à Paris, Nantes puis Budapest et là c’est la révélation ! Ils sont amoureux de ce nouveau monde qui s’ouvre à eux et veulent transmettre leur passion du jeu aux autres.

Pour vous, l’escape game c’est quoi ?

C’est un moyen de se retrouver en famille ou entre amis pour passer un bon moment dans un objectif commun. Et tout le monde peut y participer, les plus jeunes comme les plus âgés. L’autre point qui nous a énormément plu c’est de voir les gens devenir acteurs de leur propre aventure, on leur permet de voyager dans un autre monde le temps d’une heure et de leur faire oublier les tracas de la vie quotidienne. On est un peu des vendeurs de rêves et c’est une idée qui nous plaît énormément. En un mot : le partage.

Avez vous fait beaucoup d’escape game vous -même ?

On a eu la chance d’en tester pas mal pour bien s’imprégner du concept. Nous sommes partis à Budapest et un peu partout en France pour voir tout ce qui était possible. Nous faisons souvent des échanges avec d’autres enseignes ce qui nous permet de rester à la page des nouvelles idées et des univers différents.

Déléguez-vous la fabrication de certains éléments de vos salles ?

Non, tout est créé par nos soins (les Game masters, gérants et l’équipe des ateliers Artigo), tout ce que nous proposons aussi bien dans les décors, les scénarios ou le game design n’est que du made in Artimus.

 

 

Les thèmes de vos salles sont originaux, comment les avez-vous sélectionnés ?

Avant l’ouverture, 5 idées de salles étaient en concurrence. Nous en avons débattu tous ensemble pour savoir lesquelles étaient réalisables ou non, les ambiances que chacun préférait, les scénarios qui nous touchaient le plus… Nous en avons donc retenu deux (qui sont nos salles actuelles) : le Freak Show, pour son ambiance circassienne plutôt festive et inquiétante à la fois, et Madrigal, pour la beauté de l’époque (renaissance italienne) qui nous permettait des décors assez princiers avec une histoire plus sombre pour contraster.

L’idée de lier les salles entre elles est venue assez naturellement. On voulait vraiment que l’immersion soit intégrale dès l’instant où les joueurs entrent chez nous et ce, jusqu’à leur sortie. On voulait vraiment qu’ils entrent dans un autre monde. Le thème du voyage dans le temps nous a paru tout indiqué car ça nous offrait un large terrain de jeux aussi bien pour nos scénarios que pour nos game masters, qui ont réussi à se créer des personnages et à s’intégrer dans l’univers que nous avions posé.

Comment décrivez-vous les petits plus d’Artimus escape game?

L’immersion. Artimus est né de l’idée de décorateurs geek un peu fantasques auxquels se sont ajoutés des passionnés de jeux. On essaye de transmettre cette passion à tous ceux qui franchissent la porte de notre enseigne, en faisant en sorte que tout le monde se sente à l’aise et participe, et ainsi prouver que le jeu, quelque soit son format, n’est pas exclusivement réservé aux enfants.

La particularité de notre escape vient aussi de la prestation des game masters. Chacun d’entre eux est différent et comme dit plus haut, ils incarnent des personnages charismatiques complètement investis dans l’accompagnement des joueurs. On ne sait jamais comment une partie va se dérouler, cela dépendra de qui vous accueille le jour de votre aventure. Ils sont les assistants du Professeur Artimus et sont là pour vous aider à résoudre les enquêtes au profit des travaux du mystérieux Professeur.

A quoi accordez vous le plus d’importance dans vos salles : La fouille, la manipulation ou la réflexion ?

On essaye de faire attention au mélange des trois pour que les salles soient équilibrées et appréciées par un maximum de joueurs. Chaque personne a ses qualités propres dans un domaine différent et a une façon de penser qui lui est propre, donc on voulait que tout le monde puisse participer.

Auriez vous une anecdote drôle sur l’une de vos salles ?

Il faut savoir que nous donnons nos indices par le biais de talkie-walkies. Quand nous avons ouvert dans les premiers mois, une petite fille a réussi à se connecter à notre fréquence radio et parlait à nos joueurs en leur disant des choses complètement absurdes (Ex : Suivez les papillons bleus). Nous avons fait croire que c’était l’esprit d’un personnage disparu qui essayait de rentrer en contact avec nous pour nous dire qu’elle était là. Elle nous a dit qu’elle s’appelait Charlotte, nous avons changé la fréquence et on ne l’a plus jamais entendue.

Elle aura le mérite de nous avoir flanqué une bonne frousse à nous et à nos joueurs, mais l’histoire nous a tellement fait rire que nous avons baptisé une poupée de notre cabinet de curiosités Charlotte.

 

2019 verra naître de nouveaux projets ?

Oui, beaucoup de projets ! Mais la nouveauté la plus importante pour nous sera l’arrivée de notre troisième salle la Room 113, une salle d’horreur et d’enquête policière. On ne vous en dira pas plus, mais cette salle va réserver son lot de frissons et sera réservée aux joueurs les plus intrépides. De plus, nous proposons désormais à nos joueurs et aux entreprises des murders party et des escapes game mobiles. Nous n’avons pas oublié les plus jeunes, nous pouvons les faire voyager à travers un conte interactif dans un palais des Mille et une nuits. En résumé, beaucoup de nouvelles choses arrivent pour nous et nous ne comptons pas nous arrêter là, mais chut surprise…

 

Pour encore plus d’informations, nous vous invitons à faire un tour sur le site de Artimus et à découvrir nos articles ci-dessous :

 

Les escape games de Artimus