Logo Aventure 06 escape game à Nice
ENSEIGNE D'ESCAPE GAME

Aventure

date du test 24 Rue Meyerbeer, 06000 Nice

3 à 6
joueurs par jeu
20€ à 20 €
/ personne selon les jeux
3
scénarios proposés

Aventure est situé dans le quartier des musiciens au centre de Nice. L’enseigne compte 3 salles et renouvelle actuellement certains de ses jeux. Sin City a ouvert en décembre 2018 et Aventure 06 prépare déjà pour février une nouvelle salle sur la thématique de la poupée (elle ne mettra certainement pas à l’aise tous les joueurs).

Nous avons pris plaisir à discuter avec Elie et Irina qui sont passionnés et qui créent eux-mêmes mécanismes, énigmes et décors.

Cette dernière a répondu à nos questions que voici pour nous permettre de mieux connaître Aventure :

 

Qui est derrière Aventure et quand vous est venue l’envie de créer un escape game ?

Nous restons dans la meilleure tradition des Escape Games… un secret à découvrir !

Notre enseigne est née en avril 2015, c’était une décision très spontanée. Le marché était nouveau et il manquait un savoir-faire de cette activité, mais on adorait le concept et on a eu le courage de se lancer.

 

Qu’est ce qui vous plait dans ce concept de jeu ?

Nous aimons qu’un tel concept procure aux joueurs des émotions communes. La sensation que vous sentez pendant cette expérience physique est différente que de la regarder à la télé ou que de jouer au jeu vidéo. Pendant une heure, vous oubliez qui vous êtes dans la vie réelle ! Vous vous mettez dans la peau d’un gangster ou d’un voyageur perdu dans le temps. Cela vous donne beaucoup d’émotions fortes qui n’existent pas dans la vie réelle. Et quand vous êtes en mission ensemble, cela vous encourage à communiquer et à rire. Rire avec vos amis ou votre famille crée et renforce les liens.

 

Ça sent le vécu ! Avez vous joué beaucoup de salles d’escape game ?

Nous avons joué plusieurs escape games, mais il est préférable de ne pas trop y jouer pour éviter de copier les idées des autres.

 

Pour la conception de vos jeux, qu’est ce qui est fait maison ?

Nous sommes une entreprise 100% artisanale. Nous faisons tout nous-mêmes : scénarios, énigmes, décors et mécanismes. En 4 ans d’activité, nous avons acquis beaucoup d’expérience dans la création des jeux.

 

Pourriez vous décrire votre processus pour choisir les thématiques de vos salles ?

Nous faisons des jeux classiques « Escape the Room », dans lesquels vous êtes enfermés dans une salle et votre but est de retrouver votre liberté. Dans de tels jeux, nous sommes dépendants de la configuration de la salle, en prenant en considération la superficie et la forme de la salle pour déterminer quel type de jeu est le plus approprié. L’étape suivante est de choisir le thème qui nous fera frissonner. Parfois, l’idée nous vient en regardant un film (c’est le cas pour notre salle Al Capone, inspirée par le film éponyme de 1959 ou notre nouvelle salle La Poupée Maléfique inspirée par Annabelle) ou en lisant un livre pour notre jeu Le Dirigeable Steampunk, ou en marchant dans un passage sombre, nous avons recréé l’univers noir de Sin City.

 

Avez vous un procédé maison concernant le game mastering ?

Nous avons une limite de temps pour chaque énigme. Donc, nous donnons des indices en fonction de l’avancée de l’équipe ou des difficultés rencontrées.

 

Question plus difficile… A quoi accordez vous le plus d’importance dans vos salles entre la fouille, la manipulation et la réflexion ?

Cela dépend si le jeu est linéaire ou non. Dans le jeu linéaire, tel que La Vie en Noir ou le Dirigeable Steampunk, il y a un point de départ et, en résolvant une énigme ou en accomplissant une tâche, vous obtiendrez un indice pour résoudre l’énigme ou la tâche suivante. Dans ce type de concept, nous nous fondons sur les mécanismes (manipulation) et la logique (réflexion). La fouille reste minoritaire car trop d’objets à chercher pourraient embrouiller les joueurs. Dans un jeu non-linéaire, comme Al Capone (et bientôt La Poupée Maléfique), une série d’énigmes peut être résolue en même temps. À la fin du jeu, il y a une énigme finale. Dans ce type de concept, la fouille et la logique sont très importantes, et la manipulation ne vient qu’en complément.
Nous utilisons les 2 concepts afin de différencier nos jeux. Ce n’est pas du snobisme, cela nous aide pour motiver nos équipes. Plus nos participants jouent au même type de jeu, plus ils comprennent l’algorithme et la logique, donc le défi devient moins stimulant. C’est pourquoi quelquefois des équipes qui n’avaient jamais joué auparavant ont de meilleures performances que des joueurs expérimentés, parce qu’ils n’ont pas de schéma préconçu.

 

Aurais-tu une anecdote drôle sur l’une de vos salles ?

Je pense que nous avons eu beaucoup de situations amusantes, en particularité dans nos escape games géants dans la forêt. Mais je me souviens d’une situation drôle dans une notre salle. Dans notre jeu Al Capone, il y a une énigme avec des touches de piano et, normalement, la plupart des participants jouent La Lettre à Elise, mais une fois une équipe a joué un thème des Simpson et …. a déclenché le mécanisme et ouvert la boîte. Par hasard…

 

Y- a-t-il des changements ou nouveautés prévus cette année  ?

Très bientôt, en Juin 2019, nous allons lancer une nouvelle salle, assez effrayante, La Poupée Maléfique. Nous y travaillons depuis environ un an et nous avons hâte de vous surprendre.

 

Pour encore plus d’informations, nous vous invitons à aller faire un tour sur le site de Aventure
et à découvrir nos chroniques ci-dessous :