ESCAPE HUNT paris escape game GREENHOUSE photo ARTICLE
Escape Hunt Paris

The Greenhouse

date du test Mai 2019 | auteur Virginie [ OWAG ]

18.25
2 à 5
joueurs
24 à 38
/ personne
Moyen
Niveau

Paris, fin du XIXème siècle. Gustave a construit son immense Tour d’acier, Eric a composé ses magnifiques Gymnopédies, et cerise sur le décor, des plantes sauvages envahissent Paris. C’est un spectacle magnifique, on respire enfin, calmés par la vue de tant de verdures. Mais la situation devient vite dangereuse. Cela vire en quelques jours à l’apocalypse végétale et nous risquons de tous y rester, paralysés entre deux lianes. Bon gré, mal gré, nous nous mettons à la recherche de la source du phénomène qui nous mène chez un botaniste réputé pour son excentricité. C’est que j’ai beaucoup de peine lorsqu’il s’agit de sacrifier la nature. Mais là, nous n’avions plus le choix.

Bienvenu dans un conte fantastique !

Lorsque nous entrâmes dans le laboratoire du scientifique botaniste, nous comprimes pourquoi il avait disparu depuis quelques jours. Pauvre homme. Allions-nous finir comme lui ? Il était tellement fou (et joueur) qu’il avait truffé d’énigmes la serre dans laquelle il travaillait. A première vue, il n’y avait là que des sujets de recherche horticole, mais en y regardant bien et en y mettant les mains, nous trouvâmes un bon nombre d’objets détournés de leurs usages premiers. De clés en mécanismes, nous avons ouvert petit à petit des trappes et des tiroirs jusqu’à accéder au secret bien caché de la maison. Nous ne nous étions pas trompées d’adresse, elle était bien là la source du désastre végétale. Nous avons alors dû faire notre devoir : l’empoisonner. Alors, la végétation qui se déployait inexorablement depuis notre arrivée dans les lieux, arrêta subitement sa course folle. L’humanité pouvait à présent continuer la sienne.

 

salle avec cabinet de curiosité THE GREENHOUSE ESCAPE HUNT PARIS

Complètement charmées par tant de poésie

Laissons de côté la romance, je vous l’écris de butte en blanc : nous avons été particulièrement séduites par Greenhouse (surtout moi). Du sol au plafond, la salle est habillée de bois, verre et faux acier, dont l’effet serre est particulièrement réussi. Nous y avons côtoyé une végétation qui prit vie et se répondit durant l’heure grâce à des effets audiovisuels savamment dosés. Pour amplifier mon enthousiasme et parachever l’œuvre, les réserves du botaniste sont présentées dans un cabinet de curiosités de toute beauté. Nous avons donc également rencontré l’être qui causa l’Apocalypse, un personnage à part entière ayant ses réactions propres. Sa mise à mort, bien que triste, était également un joli moment poétique. En somme, Greenhouse nous plonge dans un conte fantastique très réussi. Je reconnais que mes affinités avec la thématique me rendent un tant soit peu subjective. Mais elles me rendraient d’autant plus critique si le sujet avait été maltraité. Or, non d’un lierre, qu’il était bon de jouer dans un escape game poétique et originale !

 

Et les énigmes sont à la hauteur

Nous avons eu le sentiment que l’escape game Greenhouse était une très bonne salle familiale, dans laquelle des joueur.se.s aguerri.e.s pourraient quand même se challenger en jouant en équipe réduite (et bien sûr sans indice). Pour être résolues, les énigmes demandent de bien observer les objets et meubles environnants, et de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, en faisant preuve d’imagination. L’escape game est plutôt accès sur la manipulation et la déduction visuelle. La fouille est aussi bien présente, surtout dans la première partie de jeu. La seconde partie amènera un peu plus les joueurs sur l’axe de la réflexion. L’ensemble est très malin et tout à fait en lien avec la thématique. Le scénario, quant à lui, se déroule réellement tout au long de l’heure de jeu. Il n’est évidemment pas très cohérent qu’un botaniste ait conçu autant d’énigmes dans son labo, mais qu’importe, tout est beau et les casse têtes sont très bien intégrés.

 

 

ESCAPE HUNT paris escape game GREENHOUSE photo equipe

 

 

Escape Hunt Paris : une enseigne

Escape Hunt est une enseigne d’escape game internationale ayant des succursales un peu partout dans le monde. Cela pourrait laisser croire que l’enseigne fait juste du business, mais la réalité est tout autre. Que ce soit à Bordeaux ou à Paris, nous avons eu l’occasion de rencontrer des équipes très impliquées dans le monde de l’escape game. Greenhouse a été spécialement conçue par l’équipe parisienne, et lorsque l’on entend Vanina parler de la conception de cette nouvelle salle, on sent bien tout l’investissement personnel apporté à The Greenhouse.

Découvrez davantage Escape Hunt Paris

Lien vers interview concepteurs d escape games