cabane de pirate avec deux joueurs qui fouillent
Outopia

Pirate’s Hut

date du test août 2019 | auteur Virginie [ OWAG ]

15.5
2 à 4
joueurs
20 à 40
/ personne
Facile
Niveau

Et nous voilà encore prises dans une tempête ! Lorsque l’on parcourt des contrées lointaines, même aux Caraïbes, nous devrions nous montrer prévoyantes et imaginer le pire, car il nous arrive toujours des aventures plutôt périlleuses… Mais encore une fois, nous ne nous sommes pas méfiées des nuages qui s’amoncelaient au-dessus de nous et nous nous sommes enfoncées de plus en plus dans la forêt, jusqu’à nous retrouver perdues sous un déluge. Patatra. Résultat, nous sommes coincées et nous n’avons qu’une option : nous réfugier dans la cabane en bois que nous apercevons au loin. Ambiance.

 

 

Procède par ordre et récompensé, tu seras

J’avais un mauvais pressentiment qui s’est confirmé dès que nous sommes rentrées dans la cabane. Il faisait extrêmement sombre, mais nous avons tout de suite entraperçu qu’elle était habitée. Par expérience, que ce soit à Montréal, Paris ou Antibes, nous savons que dans ce genre de cas, il est impératif de suivre les règles de la maison et de ne surtout pas contrarier son maître. Nous nous sommes donc attelées à la tâche avec beaucoup de rigueur. Ce n’était pas évident, car il faisait vraiment très sombre, vraiment, et les ordres que nous recevions n’étaient pas tous limpides. Mais dans l’ensemble, nous avons su satisfaire les attentes du vieux pirate et nous avons été récompensé par une très belle surprise. Nous sommes sorties de cette aventure enrichie de maintes façons. Comme quoi, parfois, il est bon de se mettre en danger !

 

un joueur avec un lance pierre tire à travers une fenetre

Une enseigne d’escape game peut en cacher une autre !

Jusqu’à une date plutôt récente, l’enseigne où nous avons joué s’appelait Claustrophia, nom que vous connaissez très certainement, puisque cette chaîne d’escape game d’origine russe a des antennes dans plusieurs grandes villes dans le monde dont Phobia à Paris. Claustrophia est donc devenue Outopia, mais les jeux et les supports de communication sont restés les mêmes.

Nous avons reconnu sa patte caractéristique dès que nous sommes rentrées dans la salle. Les décors sont beaux, travaillés avec soin du sol au plafond. De plus, l’immersion est enrichie par un bel habillage lumineux et sonore. Par contre, nous aurions préféré jouer avec plus de lumière, car nous avons souffert de deviner les objets et les meubles plutôt que de les voir. Ceci dit, il est tout à fait possible de progresser malgré ces conditions.

Le début de « Pirate’s hut » est donc bien fait et immersif, mais nous retenons surtout la seconde partie du jeu qui nous a vraiment épatées. Elle découvre un décor magnifique dans lequel nous aurions aimé passer plus de temps que le jeu ne le prévoit, car une vraie magie s’y dégage.

 

deux joueurs dans une barque

 

Un escape game pour pirates de tout âge

Contrairement à ce que j’avais cru deviner en lisant le scénario du jeu, celui-ci n’est pas effrayant. Il y a bien des effets de lumière et l’apparence du maître du lieu pourra effrayer certaines personnes, mais une fois que l’on est habitué à l’ambiance, l’effet de stress s’estompe pour laisser place à l’aventure.

Celle-ci est favorisée par l’ambiance et la construction du jeu. Celui-ci est entièrement automatisé et linéaire, guidé par une histoire qui se déroule au fur et à mesure que l’on résout les énigmes. Vous rencontrerez encore quelques cadenas, mais ceux-ci sont assez anecdotiques. En début de jeu, vous avancerez donc d’une énigme à l’autre, pas à pas, parfois sans trop comprendre ce qu’il faut réellement faire, il s’agira donc de faire preuve d’intuition. Les énigmes sont relativement simples et reposent sur de la manipulation, mais comprendre ce que l’on nous demande n’est pas forcément évident. Il faut donc tenter, essayer, tâtonner et heureusement, les mécanismes se déclenchent dès que l’on a trouvé la solution. Seule une énigme va demander un peu plus de réflexion, de recherche et de cohésion d’équipes.

La fouille n’étant pas très complexe et les énigmes en assez petit nombre, il nous a semblé assez évident que cette salle s’adresse à des familles ou à des équipes débutantes. La qualité des décors, l’immersion forte et la nature des énigmes font un très bon escape game pour les joueurs occasionnels qui souhaitent vivre une aventure. Inversement, le peu d’énigmes et le fait qu’il s’agisse essentiellement de manipulation, pourra déconcerter les joueurs avancés. Ce jeu est celui où nous sommes sorties le plus rapidement à 2, ce qui était frustrant, car nous aurions vraiment aimé y passer plus de temps !

 

Les Caraïbes au cœur de Berlin

Outopia est située dans un centre commercial d’un quartier central de Berlin (Mitte) et propose ses jeux en anglais. Notre game master parlait un anglais très compréhensif et s’est montrée plutôt attentive, malgré le fait qu’elle semblait devoir s’occuper de plusieurs équipes en même temps. Ceci dit, il n’est pas nécessaire de maîtriser l’anglais pour jouer. Cet escape game utilise principalement des symboles et des images. Ainsi, de passage dans ce quartier incontournable, vous souhaitez émerveiller vos enfants l’espace d’une heure, « Pirate’s hut » peut être une très bonne option.

 

Découvrez davantage Outopia

Lien vers interview concepteurs d escape games

Découvrez les meilleurs escape games de la région