VAISSEAU SPATIALE POUR ESCAPE GAME vORTEX SAUVE QUI PEUT QUEBEC
Sauve qui peut

Vortex

date du test Octobre 2018 | auteur Virginie [ OWAG ]

13.5
3 à 8
joueurs
21
/ personne
Difficile
Niveau

Le gouvernement nous cache bien des choses…. il possède une machine à voyager dans le temps et dans l’espace. C’est très pratique, il nous a suffi de franchir une porte et nous nous sommes retrouvées en 2089, au bord d’une station spatiale hors service, mais haute en couleur.

Comme nous sommes de grandes ingénieures, la crème de la crème dans le domaine, nous allons illico la réparer (ou pas). Sinon, ce sera la fin de l’humanité, la Terre sera détruite. Alors, retroussons nos manches et évitons ça !

La Terre risque juste d’être avalée par ça, charmant…
 

Un décor très soigné et sans cadenas

Le vaisseau spatial est long, beau et lumineux. Nous nous émerveillons de toutes ces belles technologies multicolores, jusqu’à ce qu’on se fasse littéralement agressées par l’engin high-tech. Le ton est donné, nous nous efforçons de résoudre la première énigme en mode survie.

Ceci fait (non sans douleur), nous avons compris comment fonctionne le véhicule du futur. Nous pouvons le réparer ensemble ou chacune de notre côté, nous avons le choix : les différents paramètres à rétablir sont indépendants. Ils ont chacun leurs propres logiques et côté résolution, nous sommes face à des déclinaisons d’un seul et même système de codage. Soit, j’ai fait des hautes études en ingénierie option vaisseau spatial pour l’aventure, le frisson, la sensation de risque, mais je m’en passerai pour cette mission. Notre tâche est de réactiver des modules en utilisant des logiques mathématiques plus ou moins complexes. Ça me fait penser à une sorte de test de Q.I. en grande dimension. C’est aussi une vision du job.

Des casse-têtes de logique et aucun scénario

Et c’était un sacré job. Les codes à trouver étaient longs et nous les apprenions avant de les rentrer dans les modules, car nous ne savions pas que nous pouvions les rentrer progressivement. Il nous aurait été très utile de savoir que chaque machine gardait en mémoire les éléments rentrés tant que leur suite était juste, même si le code n’était pas entier. Le technicien qui nous a envoyé dans l’espace ne nous l’a pas dit, ni avant, ni pendant notre heure d’intervention. C’est vraiment dommage, car à cause de cela, notre heure de travail a été bien laborieuse. C’était d’ailleurs si fastidieux que nous avons mentalement abandonné notre enthousiasme avant la fin du jeu.

Les autres parties du vaisseau sont également construites autour de défis de mathématiques et d’observation, qui demanderont un grand sens de l’analyse et un certain temps dans la résolution proprement dite.

Vortex, un jeu d’évasion pour un certain type de joueur

Nous avons trouvé que le jeu d’évasion Vortex était donc très beau, mais assez peu fun à jouer. Aucune histoire ou aventure n’est développée durant le jeu. Cet escape game plaira aux personnes qui aiment se mettre au défi de résoudre des casse têtes de logiques et de mathématiques. Ils prendront certainement un grand plaisir à manipuler les belles consoles que l’enseigne a créé pour l’occasion. Nous leur conseillons de former une équipe de 4 joueurs, car le niveau de la salle est quand même difficile. Quant aux joueurs qui apprécient l’aventure et les surprises, nous leur conseillons plutôt de jouer d’autres salles de l’enseigne comme Le bar clandestin et Le Secret de Denderah.

 

Découvrez davantage Sauve qui peut

Lien vers interview concepteurs d escape games





NB : le prix indiqué a été converti en euros.