geocaching sur un canon

Pourquoi les joueurs d’Escape games doivent faire du géocaching ?

auteur Alex [ OWAG ]

Le géocaching se trouve de fortes affinités avec l’escape game : fouille, logique, exploration. Les deux jeux adorent ces concepts !

Alors il n’est pas étonnant de rencontrer des joueurs d’escape games qui jouent depuis longtemps au géocaching, mais il y a les autres. Les escape gamers qui ne connaissent pas le géocaching et qui te regarde avec l’étincelle de la perplexité quand tu leur expliques : « il y a des milliards de boîtes cachés dans le monde et il faut les trouver ».

Peut-être que ce pitch ne rend pas assez hommage au jeu. Alors, voici les raisons pour lesquelles, si vous êtes un joueur d’escape games, vous devez connaître le géocaching !

Geocaching
Sous la pluie, grimper sur un panneau de signalétique, la routine

Avant tout, le géocaching c’est

Vous devez trouver des boites (appelées « caches »), de divers tailles, cachés dans le monde entier. Voire plus. Oui, il y en a notamment une dans la station spatiale Internationale, ainsi qu’en Antarctique, à 2300 mètres sous l’océan. Rassurez-vous, la majorité des caches sont bien plus accessibles, depuis une rue ou entre deux arbres en forêt.

Surveiller ses arrières tout en cherchant la boîte dinosaure !

Il y a trois catégories de caches. La première géolocalise simplement la boîte : il faut donc se rendre sur place, la chercher sans se faire remarquer, signer le papier qui est à l’intérieur et tout remettre en place. La seconde concerne les « multi-caches » et se rapprochent davantage des chasses aux trésors. Il y a un point de départ géolocalisé, mais de petites énigmes en petites énigmes, vous trouverez d’autres lieux jusqu’à la cache finale. Et enfin, il y a les « Mystery » : pour celle-ci, il faut au préalable résoudre une énigme, parfois simple ou très complexe, pour trouver les coordonnées de la fameuse cache.

« Trouver des boîtes, ce n’est pas un escape game » et bien non, voici mes quelques rapprochements !

geocaching et cache
Dans un faux tronc, dans un faux tuyau, dans une fausse poubelle…

L’immersion est au rendez-vous !

Vous pensez que trouver des tupperwares cachés dans Paris ou ailleurs ça ne peut pas être aussi fou qu’un escape game avec une bande sonore intense, un design lumineux digne de Star Wars ou encore un décor steampunk réaliste ?

Plusieurs remarques.

Il y a parfois des caches qui renferment un peu de magie. Certains poseurs ont littéralement reconstitué des univers. Quand on ouvre la boîte, l’effet wahou est assuré.

une belle boite décorée
Parfois les boîtes sont plus qu’un simple « tupperware »

 

Il ne faut pas non plus oublier les caches qui souvent demandent des compétences particulières en plongée, en spéléologie ou en alpinisme. Ces caches sont difficilement accessibles, les atteindre sont une véritable aventure à la Indiana Jones et la récompense est souvent incroyable. Je n’ai pas ces compétences malheureusement, mais parfois je me suis risquée à aller chercher des boîtes cachés dans des environnements un peu difficile (grimper à un arbre, ramper au sol, explorer un ancien bunker finlandais dans le noir, descendre dans une rivière pour chercher sous un pont). Se dire « P*****n, qu’est-ce que je fous là », sentir le stress serrer sa gorge est assez intense. En terme d’immersion, on peut difficilement faire plus intense.

géocaching escalade
Escalade sur de vieux remparts

Disons que dans le géocaching, les caches peuvent se trouver au-dessus d’1 mètre 80… Virginie et moi avons souvent dû faire la courte échelle pour atteindre l’objectif sacré, ce qui, à Paris, sous un panneau de signalisation, est bien bizarre.

Les non-joueurs de géocaching sont appelés les « moldus » et jouer au géocaching nous impose une règle fondamentale : ne pas se faire voir. Récupérer la boîte, la signer, la ranger, sans être repéré. Au cœur de Paris, les moldus ont envahi la capitale, et s’amuser à ne pas être vu est vraiment drôle. Aucun game master n’a réussi à me mettre dans des situations aussi cocasses que des moldus (mmh sauf peut-être Immersia Paris).

Cachée derrière le panneau

Entraînement Fouille Caporal !

Si tu continues de préférer les escape games, je comprends évidemment. Dans ce cas-là, le géocaching sera ton meilleur entraînement à la fouille.

Certains poseurs de cache sont malins et d’excellents bricoleurs. Ils n’hésitent pas à reconstituer de faux tuyaux, de fausses barres de barrières, une fausse caméra ou une fausse cale en bois, pour y déguiser leur cache, qu’on appelle communément des « camos » (pour camouflage).

géocaching et fouille
Des boîtes camouflées

Deux géocacheurs exemplaires, Fran6ois et Gringo, excellent dans cet art. Le terrain du premier se trouve dans le sud de Paris et celui du second à Provins. Si vous voulez découvrir ce jeu dans les meilleures conditions du monde (et si vous habitez en Île-de-France) je ne peux que vous encourager à aller à Provins. La ville est magnifique et les caches de Gringo un must ! Ses Mystery sont aussi accessibles, parfait pour débuter et entraîner votre regard pour vos futurs escape games !

géocaching et cache
Une vraie librairie qui cache des secrets

Un entraînement cérébrale aussi

Les Mystery seront là sera votre entraînement « logique » et « code ».

Il faudra en effet résoudre des énigmes pour trouver la localisation de la cache. Les niveaux sont différents et le plus intéressant est que des milliers d’utilisateurs ont inventé leurs propres énigmes, avec leurs idées propres et leurs logiques personnelles. Contrairement aux escape games, vous ne retrouverez pas rapidement une logique commune à toutes ses énigmes, certaines vous surprendront et développera chez vous votre capacité à changer de « point de vue ». ET ce n’est pas toujours simple d’y arriver, mais cette compétence est tellement importante en escape game, n’est-ce pas ?

Certaines Mystery vous mettront dans la peau d’un cryptanalyste  : il faudra deviner le code utilisé soit par culture G, soit par recherche ou analyse des fréquences. D’autres énigmes vous encourageront à disséquer des images, les torturer dans un logiciel pour en révéler ses plus profonds secrets. Tof a créé de bons tutoriels pour initier les débutants à l’art de résoudre ces énigmes : https://geocaching-tof.fr/category/mystery-caches.

geocaching Amnesie Smy
Tirée de la Mystery Amnésie

Et si vous voulez découvrir une Mystery aux airs d’escape games, avec un univers graphique magnifique, allez voir du côté de chez Smy, géocacheur et chroniqueur d’escape games chez Polygamer avec sa cache Amnésie.

Le géocaching et ses multiples qualités

Il fait beau, le soleil brille, et vous hésitez à vous enfermer durant une heure dans une salle (parfois glauque avec du sang et tout et tout). Hé bien voilà le géocaching assouvira vos envies d’énigmes et vous permettra de prendre l’air. Les joueurs qui apprécient les chasses aux trésors ne me contrediront pas !

geocaching en hauteur
Au milieu de nul part, en Finlande, un grand panneau publicitaire

Et puis cette activité est gratuite. Il existe certes un abonnement premium, non obligatoire, pour jouer qui n’est pas très cher (30 euros).

Selon vos envies et la disponibilité de vos amis, vous pouvez jouer seul ou en bande, à n’importe quel moment, pas de réservation à effectuer, jouez à minuit si vous le voulez ! Il existe aussi des caches « Night » qui sont spécialement créées pour la nuit, souvent en utilisant de l’encre U.V. Hey ! ça ne vous rappelle rien ?

Géocaching chateau
Une entrée non officielle d’un château qui cache une boîte