Escape game [Arthur - La quête du Graal] de la licence [Victory Escape Game] à Paris - Photo d'un cloître gothique.
Victory Escape marais

Arthur : La quête du Graal

date du test 23/4/2019 | auteur LES POTES D 'ECHAPPEMENT

12
3 à 6
joueurs
20 à 32
/ personne
Facile
Niveau

Missionnés pour retrouver le Saint-Graal, Excalibur et Guenièvre, nous nous lançons à l’assaut du château de la fée Morgane afin de tous les retrouver.

« C’est pas faux »

J’avoue avoir eu un peu de mal à passer par dessus le cuisant échec de Whitechapel et avoir mis du temps avant de redonner une chance à Victory Escape.

Mais mes collègues allant faire un scénario là-bas, je ne pouvait pas laisser passer l’occasion de m’y rendre… comme ça, pour voir.

Tout d’abord, c’était un midi, le lieu était juste occupé par nous : 2 groupes de joueurs. L’organisation – et le bruit – était plus simple à gérer et cela s’est fait correctement. Malgré tout, c’est resté très professionnel sans connivence avec le joueur, ni enthousiasme.

Nous rentrons dans la salle et notre briefing commence. Il nous est demandé de retrouver 3 éléments (pour ne pas dire objets…) qui ont été volés à Arthur : le Graal, Excalibur et Guenièvre…

« On n’est pas sortis du sable ! »

En apparence, la salle ne révèle aucun de ses secrets et il faudra une fouille minutieuse, que je qualifierai même d’astucieuse pour réussir à débloquer les premiers éléments.

Pour la suite, l’ensemble se déroule sans trop d’encombre, même si nous y trouvons une absence de fil conducteur au sein des énigmes. Il y a même ce sentiment d’avoir des énigmes pour avoir des énigmes. Sans lien avec l’histoire et sans raison d’être…

Graphiquement, on a un escape game épuré, qui va à l’essentiel. Il est correctement fait mais trop propre et net pour nous faire voyager jusqu’au château de Morgane.

« Le gras, c’est la vie »

C’est donc le Graal en poche et une demi-Excalibur en main que nous sortons. On se demande quand même où est Guenièvre… en tout cas, si nous l’avions trouvé, ce n’est pas flagrant.

On ressort donc mitigés, avec le sentiment d’avoir résolu des « à peu près » énigmes dans un « à peu près » escape game. Le débriefing sera assez vite expédié ainsi que la photo finish et rentrerons dans nos pénates.

Au final, je suis vraiment sceptique. Il manque ce je ne sais quoi de cohérence pour m’emporter dans son univers. En l’état, ça ne marche pas à mon sens. Il manque un fil conducteur et des énigmes autres que des prétextes.

Découvrez davantage Victory Escape marais

Lien vers interview concepteurs d escape games