Meurtre à Harlem de Captive Escape Game

Captive Live Escape Game : Meurtre à Harlem

Vous pensez vraiment qu’il n’y a eu qu’un meurtre à Harlem? Les macchabées s’accumulent à l’Est de la ville comme des Lemmings en bas de la colline. Nous ne sommes pas assez pour les résoudre… On nous a dit qu’un joueur d’escape game est un fin limier… On attend beaucoup de vous…

C’est en tant que voisins (j’habite à moins de 100 mètres) que nous sommes allés rendre visite à la nouvelle salle à Clichy, Captive Live Escape Game. Cette enseigne propose 3 salles avec des thèmes variés, La lumière d’Atlantis, Le masque de fer et enfin, Meurtre à Harlem que nous avons pu tester.

Pour des Captives, on est plutôt bien !

Pour parler brièvement de l’accueil, le local est spacieux et décoré avec soin dans un style « industriel » que je trouve très réussi. Karim, le propriétaire des lieux, qui sera aussi notre game master, nous accueille avec un verre d’eau fraîche, bienvenu vu la chaleur, ainsi que des bonbons à la menthe. Avant de passer aux choses sérieuses, nous avons pu nous échauffer les mains et le cerveau avec quelque casse-têtes !

Déguisé en commissaire Gordon, avec un chapeau mou et un imperméable, Karim nous plonge dans l’ambiance « polar noir » de la salle que nous allons découvrir. Passé le briefing de sécurité (nous avions un novice qui a ainsi pu faire sa première escape room), l’inspecteur nous raconte tous les détails sordides de l’enquête. Le commissaire Gordon, peu commode,  nous charge d’enquêter sur un meurtre à Harlem en nous fournissant (généreusement) une planche avec tous les éléments nécessaires. Il nous conduit rapidement dans le fourgon qui va nous mener sur le lieu du crime. Et hop, ça commence sur les chapeaux de roue !

Meutre_a_Harlem Escape Game

Un meurtre en nuance de gris

Une fois dans la salle, on peut dire que le décor a été travaillé et réfléchi. Pas de couleur, tout est en noir et blanc, ce qui renforce bien évidemment le côté polar. Nous sommes dans une ruelle, et nous tombons directement sur le fameux cadavre qui gît à nos pieds. Il n’y a malheureusement pas de bande son, en revanche, je pense que cela pourrait être un plus dans l’immersion avec une petite touche jazzy qui renforcerait le thème de la salle.

Meurtre à Harlem comporte beaucoup de fouille (et certaines cachettes sont astucieuses) mais aussi plusieurs énigmes qui demandent un peu de réflexion. Les systèmes de timing et d’indices sont intégrés à la salle et améliorent d’autant l’immersion (c’est à mon sens un des points forts de la pièce).

L’enquête est menée tambour battant et ne nous laisse aucun temps mort. Nous avions même eu besoin d’un peu d’aide (ça arrive aux meilleurs 😉 )

De petits ajustements en cours de réalisation

L’énigme finale, bien que réussie, nécessite encore quelques éléments supplémentaires pour être mieux intégrée et plus compréhensible. Mais bonne nouvelle, il m’a précisé que cette modification était déjà en cours. De même, une des énigmes nous a bloqués : elle nécessiterait un indice intermédiaire pour être mieux comprise.

Cela dit, pas de fausse note tant dans les décors que dans les énigmes. Cette salle est une escape room très sympa que je recommande sans hésiter, d’ici quelques semaines, une fois ces petits ajustements réalisés.