La came de White coop escape levallois perret
Coop Escape

La came de White

date du test Janvier 2019 | auteur Alex [ OWAG ]

17.5
2 à 6
joueurs
25 à 38€
/ personne
Moyen
Niveau

Inspiration totalement assumée de l’univers de Breaking Bad, comme le revendiquent les images sur les murs, cet escape game est tout aussi pur que la Meth de White. C’est donc avec mon bonnet à la Pinkman que je fonce vers les bas-fonds de Coop Escape, le premier escape game de Levallois-Perret.

 

Un escape game sans polymérisation par condensation

Oui c’est pas comme ça qu’on fabrique la Meth. Mais autant prévenir, vous n’allez pas vous ennuyer durant votre séjour en prison. Le briefing de départ est assez succinct mais en réalité vous serez amené à faire BEAUCOUP de choses au travers des trois actes de ce jeu. Hé oui, la vie de dealer perdu au fond du Nouveau-Mexique n’a jamais été simple, on a pas trop envie de se mettre le Gus à dos.

Hey toi le râleur! Je t’entends dire que tu as fait déjà 5 évasions de prison, oui mais là c’est différent, car en plus d’être bien réalisée, cette évasion va vous permettre de faire autre chose. Et c’est précisément cette diversité dans le scénario qu’on a apprécié.

Par contre faudra faire une synthèse par amination réductrice

Ca fait peur, mais puisque vous êtes de bons joueurs d’escape games vous comprendrez assez vite quoi faire. Les énigmes ont toutes été très bien conçues. La dernière énigme sera peut-être moins appréciée, il s’agit en effet d’une manipulation quelques fois rencontrée dans d’autres jeux. Mais ceci reste un avis très subjectif.

Les énigmes collent totalement au réalisme de cet univers, le scénario justifie tous les puzzles et les différentes parties de l’histoire permettent d’avoir des énigmes hétéroclites. Bien que plus difficiles, vous comprendrez pourquoi, j’ai une affection particulière pour les épreuves du tout début de jeu !

La came de White escape game

 

Peu de charges négatives

Le système de game mastering est subtile et malin. Coop Escape a eu une idée qui ingénieuse colle parfaitement avec l’histoire et l’immersion. Peut-être un simple détail, mais qui apporte beaucoup.

Le maître du jeu est parfaitement dans son rôle du début jusqu’à la fin nous permettant de rentrer doucement dans l’univers (enfin doucement… hum.. ça ne rigole pas non plus dans le Nouveau Mexique). L’ensemble est si bien amené qu’on souhaite davantage utiliser le bon sens et parfois un certain role play pour débloquer des situations que d’utiliser les énigmes. Ben oui, tu peux pas travailler pour le Cartel sans être un minimum rebelle.

Guillaume, le fondateur de Coop Escape, nous a confié que les joueurs rentrent totalement dans le jeu, récupère toujours certains objets, inutiles pour les énigmes, pour renforcer leur immersion et vivre une totale aventure. On le croit sur parole, 20mn plus tôt nous étions en l’an 7263 à la recherche du 5ème élément, mais dans cet escape game, je pensais seulement aux jolies cristaux.

En bref Coop Escape est une excellente découverte, Guillaume a soigné la qualité de ses décors, la cohérence de ses énigmes et l’attention portée à l’accueil des joueurs.

Découvrez les autres escape games de Coop Escape