chinatown CRACK THE EGG escape game paris
Crack the Egg

Chinatown dans les griffes de la Triade

date du test juin 2018 | auteur Virginie [ OWAG ]

14.75
3 à 6
joueurs
18 à 42
/ personne
Moyen
Niveau

Avec un peu d’imagination, nous sommes presque dans un épisode de Starsky et Hutch . N’ayant peur de rien, un soda au Ginseng à la main, nous plongeons dans le quartier de Chinatown de San Francisco fin des années 70. Mais cette fois, on laisse les flics loin derrière, on inverse les rôles et on fait ça à notre sauce. Allons-y pour une Valse des Truands, entre gangsters japonais tatoués ! Banzaï !

 

 

Un replay de Chinatown

Avant d’entrer dans la salle, je m’attendais à une ambiance Zen Room. C’est terriblement idiot, je sais, et surtout faux, étant donné que le Zen, c’est japonais. Nous entrâmes donc dans un appartement américain vintage imprégné de culture cantonaise, avec ambiance musicale old school et formica d’époque. Immersion plutôt réussie, nous avons vraiment eu l’impression de voyager dans le temps et nous entamâmes quelques pas de danse. Bon, c’était un peu hors contexte vu notre mission, mais l’effet funk est irrésistible (chez moi). Il me semble que c’est à ce moment que l’escape game a basculé, qui sait, mon souvenir reste encore flou.

 

Escape Game Chinatown Crack the Egg
 

En apparence classique, Chinatown réserve des surprises

Aujourd’hui, je suis remise de ses effets secondaires et je garde le souvenir d’un escape game aux énigmes très appréciables. Côté mécanisme, il n’y en avait assez peu, Chinatown est une salle de première génération : le wok de cadenas est de mise. Mais cette salle en reste pas moins très inventive, car les énigmes sont savamment intégrées au décor et nous amènent à des regroupements pas si évidents que cela. Pour Chinatown, comme pour L’inquiétant professeur Tychsen, Crack The Egg a la générosité de nous proposer des escape games ingénieux qui ne vous donneront pas une impression de déjà vu. De plus, la fouille était vicieuse, très vicieuse. Cela ne tenait pas tant à la quantité des éléments à trouver, mais plutôt à la qualité des emplacements.

Le début de jeu n’est donc pas simple, car l’esprit doit comprendre le fonctionnement de la pièce. L’équipe peut assez vite deviner où elle devra se rendre, mais la manière de récolter les infos n’est pas forcément évidente. Nous avons confronté un bon nombre de théories avant d’arriver à celles qui nous permettront de résoudre les premières énigmes. Après ce tour de chauffe, une fois la logique générale comprise, la seconde partie de l’escape game nous a paru plus facile à appréhender. Nous avions sous les yeux tous les éléments nous permettant de comprendre quoi faire et comment agir. Mais le scénario nous imprégna d’un effet perturbateur venant quelque peu parasiter la réflexion. L’idée est très originale et surprenante. Par contre, il est nécessaire de jouer le jeu pour l’apprécier pleinement.

A ce moment de la partie, les membres de l’équipe peuvent se répartir les tâches selon les goûts de chacun en matière d’énigmes, afin de gagner de précieuses minutes pour, pourquoi pas, chercher et trouver des informations de la plus haute importance pour l’histoire du monde.

Et toujours plus de quêtes !

Car pas question de se reposer sur son futon, nous sommes aussi invités à suivre une quête parallèle qui est la recherche de l’œuf, l’unique, le Big One, ce qui pimente drôlement l’aventure.
Là encore, nous les avions sous les yeux, la cachette de l’œuf et l’énigme, nous étions à deux baguettes chinoises de l’avoir, mais malgré notre Fureur de Vaincre, nous l’avons encore raté !

 

Découvrez davantage Crack the Egg

Lien vers interview concepteurs d escape games