Escape game [Hangover] de la licence [Magic Rooms Escape Empire] à Budapest - Photo d'un adolescent dans un appartement ravagé par une soirée visiblement arrosée.
Magic Rooms Escape Empire

Hangover

date du test 16/11/2018 | auteur L'orga [ Les potes d'echappement ]

14.5
2 à 10
joueurs
5 à 13€
/ personne
Moyen
Niveau

Mais quelle horreur, nous avons perdu le tigre de Mike Tyson. Si nous ne le retrouvons pas dans l’heure qui suit, je crains que nous n’ayons pas l’occasion de finir de dé-saouler de notre soirée d’hier un peu trop arrosée… Quelqu’un a cherché dans la salle de bain ?

Une erreur de réservation

Deuxième jour complet de notre périple hongrois et probablement le plus désorganisé. Nous nous levons, reposés et prêts à affronter la journée qui nous attend : pas moins de neuf escape game. Les deux premiers se situent assez loin dans le sud de Budapest. En conséquence, nous planifions donc de partir tôt pour être à l’heure.

Nous frappons à la porte et trouvons nez à nez avec un game master surpris de nous voir. Après discussion, il s’avère que le Star Wars que nous avions réservé n’était pas du tout à cette adresse de la licence. Avec le recul, je me souviens avoir tenté de réserver l’escape game Pirate qui était bien là-bas, mais suite à une impossibilité technique, je m’étais rabattu sur Star Wars… sans vérifier l’adresse… Damned.

Il nous dit qu’on en a pour 30 minutes à pied pour arriver sur place, le soucis étant qu’on avait, dans une heure, réservé une salle qui était bien ici… N’ayant pas encore travaillé efficacement sur la téléportation, nous nous résignons à annuler Star Wars et attendrons donc une heure pour que démarre Atlantis, notre prochain escape game du programme.

Touché par notre désespoir et nos mines déconfites, quelques minutes après avoir investi le canapé local, notre game master nous rejoins. Il nous propose alors contre toute attente de faire une salle libre basée sur le fil Very Bad Trip : le scénario Hangover, comment refuser ?

 

Un nuit de folie

Le temps que tous ces événements se produisent, nous étions un peu en retard sur le planning. En conséquence, notre hôte nous précise que la salle avait été rangée pour le groupe suivant en hongrois. Il prend le temps de nous expliquer les énigmes problématiques pour ceux qui ne pratiquent pas cette langue. Nous apprécions qu’il ait en plus la finesse de ne pas les résoudre à notre place. Il s’éclipse ensuite pour masteriser trois salles en même temps. Franchement, merci encore à ce game master. Rien ne le forçait à se rajouter une autre salle à gérer, à prendre le temps de nous expliquer les difficultés rencontrées à cause de la langue… bref, il a assuré !

Du coup, nous rentrons dans nos rôles : tête du lendemain de la veille, bouche pâteuse et regard vitreux imposé par une gueule de bois de bon aloi. L’intérieur de la pièce est sans aucun doute possible une chambre d’hôtel, avec un coin… poker ! L’ensemble et cohérent et nous offre même une vue sur Las Vegas en graffiti. C’est correctement fait, sans pour autant être un effet Waouh de dingue. Le reste du mobilier est en bon état et l’espace est bien agencé.

 

Les énigmes s’enchaînent assez facilement (sans alka-seltzer). Même si notre expérience de la veille dans la même licence nous aide à aborder un peu mieux quelques énigmes, celles-ci restent assez complexes et nombreuses. Il y a amplement de quoi occuper les 4 joueurs que nous sommes.

Les références au film Very Bad Trip sont bien présentes, sans non plus avoir un besoin de l’avoir vu. Ceci étant, cela ajoute un petit plus à l’immersion. Dans ce genre d’escape game, l’histoire se résume généralement à se souvenir de ce que nous avons fait la veille. Même si ce n’est pas le fil conducteur ici, cela reste en filigrane tout au long du jeu.

Nous atteindrons notre but ultime : nous retrouverons donc la peluche, pardon, le tigre de Mike Tyson dans les délais impartis.

Un emploi du temps chargé

À la sortie, notre débriefing sera léger, pour ne pas dire inexistant. Et pour cause, nous constatons que le game master doit assumer le rangement de notre salle et de 2 autres salles, seul. Il nous a donc permis de jouer tout en sachant la galère dans laquelle il allait se mettre – sympa quand même.

Au final, un escape game bien réalisé avec des énigmes très variées. Le seul réel soucis est que c’est principalement du hors thème. Les énigmes qui nous permettent d’apporter les réponses à ce que nous sommes censés avoir fait la veille sont rares. Du coup cela devient un pur code-cadenas basique, l’histoire du lendemain de la veille n’étant plus qu’une excuse pour le jeu.

En dehors de cela, c’est un bon escape game. Nous sommes très content d’avoir pu le découvrir même s’il n’était pas dans notre liste. Nous nous asseyons donc en attendant notre prochaine aventure qui ne tarde pas à venir.

Découvrez les autres escape games de Magic Rooms Escape Empire