Escape Game Immersia Piccadilly

Immersia : Cabaret Piccadilly

La mort de la très célèbre diva Emma Albani fut une très grande perte dans le monde du Music Hall, quelle tristesse… Aujourd’hui, on s’apprête à détruire le cabaret Piccadilly où elle se produisait. C’est incroyable quand même, tout autant que ces disparations de visiteurs dont on parle. Allons-y, retrouvons sa loge et revivons une dernière fois l’ambiance folle et désinvolte des années 30.


J’ai entendu un bruit, vous avez entendu ?
ce mur a bougé ? c’est une ouverture secrète ?

 

Ayant travaillé plusieurs années dans une salle de spectacle élégamment revêtue de velours et de bois, j’ai eu un gros flash back en rentrant dans le cabaret. On y était en version miniature. Une vraie scène usée et ses projecteurs, un bar ouvert et de quoi recevoir le public. Les objets à manipuler étaient de qualité et d’époque, ce qui est toujours un plaisir pour l’oeil et le toucher.

A ce sujet, le moyen de communication avec la Game Master, alias une employée très british de l’entreprise de démolition, apporte une petite touche « ô temps suspens ton vol » très cocasse.

Le Cabaret Piccadilly

« AU THEATRE, TOUT EST DANS L’ACTE »

Gaetan Faucer himself aurait il jouer dans cette salle ? Côté déroulement, les fans de music hall que nous étions, eurent l’occasion de préparer une dernière fois le cabaret en plusieurs actes, comme pour une ultime représentation. Ainsi, les énigmes comptaient bon nombre de manipulations en corrélation avec le lieu. Nous avons ensuite changé d’angle pour nous mettre à la place de la cantatrice elle-même, avant le spectacle. Chaque énigme avait donc du sens dans ce déroulement logique du quotidien d’un cabaret ordinaire.

Cet escape game, dans son ensemble, avait quelque chose de poétique, nous avons même eu un petit « wahou » complément inattendu, dans un moment que nous pourrions qualifier de métaphorique. Oui, je sais, c’est très mystérieux.

Petit bémol, je dois avouer que je n’ai pas très bien compris le lien avec la présentation faite sur le site Internet d’Immersia. Nous n’avons pas appris comment la cantatrice était morte, ni eu peur de son fantôme. Il aurait été intéressant de rythmer le scénario avec quelques notes à ce sujet.

Immersia est une belle découverte

Salle d’escape game de première génération, Le Cabaret Pacadilly compte quelques mécanismes, mais surtout un bon nombre de cadenas. Mais nous n’avons pas pour autant eu l’impression d’enchaîner leurs ouvertures grâce à une mise en espace bien pensée. Nous avons quand même trouvé l’enchaînement des puzzles plus harmonieux dans la première partie que dans la suivante, où nous avons eu plus de mal à comprendre la logique et un peu tourné en rond. Ceci n’est pas réellement un gros défaut, car dans l’ensemble, nous avons pris du plaisir à jouer cette salle et eu un petit effet « wahou » en cours de jeu.

Enseigne familiale, Immersia est une belle découverte. Ses maîtres de jeu et le grand chef avec qui nous avons eu l’occasion de jaser un peu, sont des passionnés, très attentifs et aux petits soins de chaque joueur. Nous y retournerons avec plaisir malgré son emplacement en peu éloigné du centre.