La demeure escape game de Esc'Ape enseigne Orléans
Esc'Ape

La demeure

date du test Mars 2019 | auteur Alex [ OWAG ]

17
3 à 7
joueurs
15 à 27€
/ personne
Moyen
Niveau

Le mot « fantôme » vous ferait-il frémir ? Oh n’ayez pas honte ! Nous étions aussi terrifiés face à leur présence. Mais l’entraînement imposé par des dizaines d’escape game dans lesquels nous avons affronté des âmes perdues nous a permis de ne plus craindre leurs cris, et de leur venir en aide. Sympa, non?

Au sein de La demeure, chez Esc’Ape, nous allons rencontrer l’énergie mystique de Paul, un enfant qui a perdu la vie dans les années 60. Le pauvre, il n’aura jamais connu Internet ni les escape games. Mais le pire c’est qu’il semble coincé ici, dans cette maison. Le sort doit être conjuré.  #générique

Une entrée sombre

La porte qui se dresse face à nous est impressionnante et contraste fortement avec l’accueil d’Esc’Ape. Une entrée lourde, imposante, de bois sculpté. Magnifique. Elle dévoile les premières notes de ce requiem d’une heure. La maison était comme nous l’imaginions, un peu creepy, sombre, grande et ancienne. Evidemment, elle m’évoque celle des Disparus de Phobia.

Néanmoins, l’atmosphère de cet escape game ne nous tétanise pas de frayeur. S’il s’agit d’un escape game qui « fait peur », la salle vous provoquera quelques sursauts mais vous ne serez pas figés sur place. Ouf, Virginie est rapidement rassurée (petit rappel : Virginie est mon thermomètre en degrés peur et pour cette salle, la température n’a pas trop montée). La salle est donc agréable à jouer, car vous aurez la place « intellectuelle » de réfléchir aux énigmes sans être court-circuités toutes les 2 secondes par la peur de votre vie. La salle est donc bien dosée entre énigmes, déroulement du scénario et jump-scares parfois impressionnants.

Des énigmes qui vous plongeront dans votre enfance

Même si vous n’êtes pas né.e.s dans les années 60, les éléments que vous allez trouver dans cet escape game vous rappelleront sûrement vos propres jeux… enfin sauf si vous êtes né.e.s après 2000 et qu’on vous a coupé directement le cordon USB ombilical. Ici, qui dit jeux classiques, dit aussi énigmes associées classiques. Elles permettront ainsi aux équipes novices de se chauffer le cerveau en douceur. Oui, car il ne s’agit que du début du jeu…

La suite devient bien plus glauque et sombre. Les énigmes plus étranges et sensiblement plus difficiles. Selon votre personnalité, vous trouverez ces dernières pièces torturées ou fascinantes. Dans tous les cas, nous ne nous attendions pas forcément à cette configuration, la surprise était agréable.

Quid du petit Paul ?

Paul va mieux depuis notre passage, il a pu rejoindre d’autres spectres et jouer auprès d’eux avec des spectres de jouets en bois. Bref, il y a bel et bien un scénario qui se développe durant l’heure, il est même nécessaire de suivre cette histoire pour conjurer le sort à la fin de votre partie. Néanmoins, même si vous ratez quelques détails de l’histoire, le game play est assez intuitif pour vous permettre de comprendre par vous-même comment en terminer avec ces histoires de fantômes mineurs.

Esc’Ape a donc été une bonne surprise orléanaise pour nous. La demeure est une salle efficace avec son lot de petites peurs, une histoire à comprendre et des énigmes de niveaux et de logiques variées. La demeure se trouve même être originale sur certains points et va demander à certains joueurs de s’impliquer un peu !

 

Découvrez les autres escape games de Esc'Ape