Escape game [Le dEscape game Dragon jade Escape Yourself
Escape yourself Mulsanne

Le dragon de jade

date du test 10/5/2019 | auteur L'orga [ LES POTES D 'ECHAPPEMENT ]

18
2 à 6
joueurs
18 à 30€
/ personne
Moyen
Niveau

Retrouvez à tout prix la statuette du « dragon de jade ». Notre enquête nous mène vers le clan Yakuza que la police craint au plus haut point. Je vous laisse devinez ce qui peut vous arriver si vous vous faites arrêter.

La parole est d’or

On continue notre escapade à Mulsanne chez Escape Yourself dans une autre création de la licence : le dragon de jade. Une fois encore, Toni prend la parole et nous plonge dans son univers. Ce n’était donc pas une impression la première fois, il y a vraiment un changement d’ambiance quand il masterise.

Il y a cette fois un item précieux : le dragon de jade,  qui a été volé par un gang Yakuza et il est – étrangement – de notre devoir d’aller récupérer. Nous avons évidemment une heure pour entrer dans l’immeuble, monter au sixième étage, dérober la relique et s’enfuir.

C’est simple, clair et précis. Voyons donc voir ce que ça vaut de l’intérieur.

À la recherche du jade

Comme antichambre, il y a donc cet ascenseur qu’il faut « pirater » pour monter au bon étage. Cette énigme étant assez facile, nous entrons rapidement dans le vif du sujet.

Un véritable salon japonais s’offre à nous. Alors évidemment se coincent ici et là des éléments pour nos énigmes qui sont « hors contexte », mais qu’est-ce que c’est bien réalisé !

Pour le côté énigmes, on est pas déçus non plus, avec une belle structuration et parallélisation des choses à faire. Tout reste dans le thème et c’est un plaisir à faire. L’ensemble s’enchaîne sans fausse note et très intuitivement.

Nous finissons face à face avec le dragon de jade et des étoiles plein les yeux. Les derniers éléments de décor finissent par nous convaincre au sujet de notre aventure et c’est presque déroutant de devoir partir de ce lieux et de ne pas y prendre le thé entouré de Geishas.

Un escape d’art-gent

Même ce dragon est beau et irait bien chez moi devant ma collection de Naruto. Mais bon, il faut le rendre à son propriétaire légitime.

Nous n’avons vraiment rien trouvé à redire à cet escape game, il est fluide, intéressant et intelligent. C’est d’ailleurs probablement un des meilleurs qu’il m’a été donné de faire sur cette ambiance japonisante.

Nous quittons donc Escape Yourself Mulsanne,  mais notre journée est loin d’être finie. Ainsi, nous retrouverons Toni un peu plus tard dans la journée au Mans pour d’autres aventures.

Découvrez davantage Escape yourself Mulsanne

Lien vers interview concepteurs d escape games