Escape game [Le fourgon blindé] de la licence [The Exit] à Poissy - Photo d'un fourgon blindé.
The Exit

Le fourgon blindé

date du test 11/3/2019 | auteur L'orga [ Les potes d'echappement ]

17
3 à 5
joueurs
20 à 29€
/ personne
Moyen
Niveau

Comment faire pour qu’une bande de looser comme nous devienne enfin reconnus dans le milieu de la mafia ? Je vous le donne en mille : braquer l’un des plus gros parrains local. Idée stupide me direz-vous ? J’avoue…. tout ne devait pas se passer comme ça !

« Envie d’escape game » disait L’Orga

Nous voyagions dans les fins fonds de notre belle Normandie, quand – sur le chemin du retour vers Paris – nous nous sommes rendu compte que nous passions à côté de plein d’escape games. Le jour n’allait pas se coucher tout de suite, alors nous commençons à scanner les environs.

Puis, nous nous sommes souvenus de cette licence pisciacaises qui nous avait bien enchanté 2 fois et qui venait d’ouvrir leur 3e scénario… Ni une, ni deux, on appelle et baaaam un créneau disponible !

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés face à notre ancien game master devenu parrain de la pègre locale. Il a un message important à nous communiquer…

« Pan pan cul cul » disait le Parrain

… et quel message !  Vêtu de ses plus beaux habits de lumière, il nous accueille dans son magnifiquement kitsch intérieur totalement bling bling. On y reconnait bien la griffe de l’enseigne à vouloir projeter ses joueurs dans leur univers. L’immersion est donc bien réussie sur l’entrée en matière mais elle le sera également tout au long du jeu et même suite à l’apparition du fourgon blindé qui ajoute un sacrée crédibilité.

Les énigmes ne sont pas en reste, alliant traits d’humours – que j’ai personnellement adorés – et énigmes bien tordues. Le tout fondu dans une histoire menée tambour battant, bien scénarisée, et bien réalisée. On y reprochera seulement une ou deux énigmes un peu floues mais encore en rodage à l’époque où nous sommes passés.

En dehors de ce dernier point, c’est fluide et logique ; le tout dans escape game complètement 2.0. Le thème est respecté du début à la fin et mêmes les interventions de mastering sont bien appropriés  à l’univers décalé du jeu.

Je n’ai donc rien à redire sur cet escape game.

« Alors ? » disaient nos hôtes

Lors de nos précédentes visites, nous avons pris l’habitude de discuter avec les gérants de The Exit et même si nous n’avions pas trop le temps ce jour là,  nous avons pu échanger sur cet escape game. Alors je vous le redis, il est drôle et efficace. Même si l’univers n’est pas ce que je préfère, le rendu et le décalage sont tels que le joueur ne peut que s’amuser pendant une heure.

C’est donc un jeu moins sérieux que le précédant Stranger room, et j’ai même l’impression qu’ils ont eu besoin de se faire plaisir avec un acting un peu plus présent et plaisant.

Au final, c’est un régal de faire cet escape game. Il a une âme, un esprit, une griffe et pour avoir fait les 3 scénarios de l’enseigne, il devient mon préféré principalement grâce à la personnalisation de ses auteurs.

Messieurs, continuez à vous lâcher comme ça dans vos prochains scénarios !

Découvrez les autres escape games de The Exit