Escape game Révolte Lock Lock Academy
Lock Academy Sébastopol

Révolte à la Lock

date du test juin 2018 | auteur LES POTES D 'ECHAPPEMENT

17
3 à 5
joueurs
26 à 32
/ personne
Moyen
Niveau

Comment est-ce possible ? Le professeur veut maintenant vendre la Lock Academy à son pire ennemi : Jim Key ! Seule une effraction dans les appartements particulier du professeur Lock vous permettra d’en savoir plus. Faites ce que vous avez à faire : mais sauvez la Lock Academy !

La Lock qui nous est chère

La Lock Academy revient ! Enfin ! Non pas qu’elle fût partie bien loin, mais une fois les trois premiers scénarios fait en plus de la chasse au trésor, cela fait bien longtemps que l’on espérait suivre les dernières aventures de cette licence. C’est donc chose faite ! Avec un petit bonus d’avoir pu tester l’un des deux avant l’ouverture !

Alors pour vous rappeler ce qu’est la Lock Academy, je vous convie à cliquer sur les liens suivants : par ordre de difficulté : Le crime presque parfait, Très Cher Lock et Le casse du siècle. Ainsi que l’opération Mindfall, petite chasse au trésor parisienne très sympa !

Key se passe t-il ?

L’un des grands avantages de la Lock, c’est qu’ils ont un thème et celui-ci perdure comme un fil conducteur tout au long de leurs histoires. Et dans ce nouvel opus, la direction de la Lock est donc en train de passer de main à son pire ennemi : Jim Key !

En désespoir de cause, Océane a parcouru les fichiers des élèves de la Lock afin de trouver les meilleurs pour trouver une solution et mettre fin à cette hérésie. C’est donc à ce moment là de l’histoire que nous intervenons.

Il va donc sans dire que les meilleurs élèves de la Lock : c’est nous (mais vous l’aviez déjà deviné) ! Donc maintenant vous pouvez passer votre chemin… à moins que Jim Key répète en boucle le même stratagème ? Moué… bon… nous sommes donc sur le pas de la porte du professeur Lock et Océane nous laisse en plan. Notre aventure commence donc là.

Lock Lock Lock ! Qui est là ?

Parlons tout d’abord du mastering, c’est une chose assez rare que je commence par ce chapitre, mais nous avons été accueillis très très gentiment par notre game master, elle a été super efficace tout du long de l’escape game et nous avons même empiété sur son temps perso en discutant avec elle après : donc un grand merci à toi, c’était un réel plaisir (et en plus, nos fondamentaux étaient là !).

Ensuite, passons aux décors : tout d’abord ils sont tout neufs, et j’espère qu’ils résisteront aux affres du temps car ils sont très bien faits. Par contre, côté immersion, j’émets quelques doutes sur les capacités décoratives du professeur Lock pour son appartement.

En fait, je m’attendais largement plus à un bureau relativement sobre, avec une myriade de bouquins, mais force est de constater que les concepteurs du jeu avaient décidés de jouer une autre carte. Je vous laisse la surprise à l’instar d’une Valérie Damidot qui a rendu votre deux pièces noir & blanc en concentré de taupe & fuchsia.

Les énigmes quant à elles sont assez légères autant concernant leur difficulté que pour leur quantité. Ce qui rend cet escape game accessible à tout le monde. Le plus clair de notre temps sera par contre utilisé à faire bon nombre de manipulations, assez répétitives mais au final amusantes et dans de somptueux décors.

Les enseignements du passé

Je rajoute un chapitre spécial pour la sonorisation et la scénarisation (qui vont de pairs pour les habitués de l’enseigne), avec – vers la fin – une ambiance sonore des plus envahissantes afin de faire monter la pression jusqu’à la délivrance : la fin de l’escape game.

Au final, un escape game sans cadenas, avec quelques clés, qui nous plonge dans une histoire des plus abracadabrantes de la Lock mais qui fonctionne. On sort de là divertis, amusés, un brin stressés et finalement n’est il pas là le but des escape game ? Une chouette nouvelle aventure de cette Academy que les Potes vous conseillent de faire sans modération !

Découvrez davantage Lock Academy Sébastopol

Lien vers interview concepteurs d escape games