OSLO MISSION DESTRUCTION LOCKED UP
Locked Up Marne-la-vallée

Oslo Mission Destruction

date du test juin 2018 | auteur Alex [ OWAG ]

14
2 à 5
joueurs
18 à 45
/ personne
Facile
Niveau

Sous le regard sévère de notre game master, nous plions le coude pour quelques pompes avant d’affronter la salle sous-marine Oslo Mission destruction.

Vous l’aurez compris, cet escape game est très militaire : vous devez défendre la nation d’une guerre sans précédent et pour cela, il faut faire du mal aux méchants, les autres, parce que toi, tu es le gentil. Un dicton dit que « personne n’est le méchant de sa propre histoire ». Aucun scrupule alors fonce avec ton équipe, dans cet escape game.

En apparence, un escape game prometteur

Dès l’entrée dans les locaux de Locked Up Marne-la-vallée on découvre l’emplacement de la salle  Oslo Mission Destruction. Difficile d’ignorer sa « porte d’entrée ».  Quelques éléments de la décoration trahissent la présence de la salle dont un aquarium qui devrait embellir largement cet escape game. C’est la première fois que nous voyons un escape game trôner dans son intégralité au milieu du hall.

La session commence, et aucun doute, nous sommes bien dans un sous-marin, beaucoup plus immersif que celui d’HintHunt (qui avait jusqu’ici ma préférence). Les éléments sont en métal ; ils semblent lourds, difficiles à déplacer, j’ose à peine m’y frotter. S’y rajoute un travail très intéressant sur la lumière. En bref, ce sous-marin, aux détails très fins, qui nous plonge dans Oslo, est très irréprochable.

Oslo Mission Destruction

Oslo Mission Destruction : touché, coulé…

Rapidement, notre enthousiasme coule à pic dans les profondeurs de la déception. Nous découvrons rapidement que cet escape game, contrairement à ses deux frères, est très petit. Nous espérions une aventure plus épique. Le scénario nous invite, en effet, à lancer une torpille. Or, le dénouement de cette histoire ne répond pas à notre objectif premier.

« Heu on n’a pas lancé la torpille » « Mais si si » « ah… ». La mise en scène finale semble être bâclée et ne nous offre pas une fin digne de ce nom. Non, notre chère torpille est toujours sous nos yeux en pleurs et la porte du sous-marin s’ouvre. Quand je repense à la magie de la salle Pirates de HintHunt qui nous offre une véritable fin (c’est-à-dire un retour au bercail avec une grande finesse) Oslo Mission Destruction ressemble à un océan sans sel.

Aussi, certains mécanismes ont été déclenchés par erreur, d’autres énigmes sont hasardeuses et la présence de bugs techniques dégradent encore plus mon ressenti sur cette salle. On a ramé dans un sous-marin ce qui est un exploit.

Une V2 pourrait transformer ce pédalo en sous-marin militaire

Des bugs, ça se corrige. Les énigmes peuvent être optimisées. La salle est véritablement agréable à vivre de l’intérieur. Nous pouvons facilement imaginer une V2 pour sublimer cette aventure !

Cette salle a un potentiel énorme grâce à ses décors qui améliorent l’immersion. Il s’agit de son véritable point fort, et, si vous faites partie de joueurs qui adorent cette thématique, vous pourrez certainement passer outre les petits défauts que nous avons évoqués plus haut.

En attendant, je ne peux que conseiller de jouer les autres très bonnes salles de Locked Up Marne-la-vallée, comme Goétia !

Découvrez davantage Locked Up Marne-la-vallée

Lien vers interview concepteurs d escape games