Mystere et confrérie chez curious world
Curious World

Mystère et confrérie

date du test Janvier 2019 | auteur Alex [ OWAG ]

18.5
3 à 5
joueurs
25 à 30
/ personne
Moyen
Niveau

Curious World connaît une douce réputation : meilleure enseigne d’escape games des alpes-maritimes, parfois de France sur Trip Advisor, une référence dans la bouche des Niçois. Mais qui sont-ils vraiment? Nous voici tout aussi Curious d’en savoir plus et d’entrer dans cette fabrique à rêves.

Le pari était risqué : quand la réputation est trop importante, mes attentes sont aussi trop hautes et la déception pourrait être là. Je coupe net le suspens ici qui était certes IN-TE-NA-BLE : Curious World est digne de sa réputation. Plusieurs années après son ouverture, les escape games de Curious World tiennent toujours tête aux nouvelles salles de qualité qui émergent un peu partout en France.

A-t-on rêvé de cet escape game?

A la lecture du scénario, je dois avouer que le thème ne me séduisait pas. C’est évidemment affaire de goût personnel; je craignais de tomber dans le registre du Trop-intello-confrérie-d-érudits durant une heure. Les ultimes premières minutent semblaient confirmer cet affreux préjugé, heureusement la suite a démontré que j’avais tort (ce qui arrive quasiment jamais, peut-être même qu’ici c’était la première fois). L’histoire a rapidement pris une autre tournure, un peu folle je dois concéder. Hé il est où le vieil intello?

En réalité, les énigmes se sont glissées dans les mystères du quotidien, saupoudrées de belles manipulations qui ont su émerveiller mon âme d’enfant, comme si la pièce prenait vie devant notre équipe. J’avais bel et bien oublié mes craintes concernant le scénario : je me suis fait happer par cette histoire, ce rêve modelé par des décors et une immersion incroyables.

Je vais oser un parallèle mainstream, mais on a bien l’impression de voyager à l’intérieur du Da Vinci Code : l’aventure est simplement épique et cinématographique. Les concepteurs ont accordé beaucoup d’importance aux ambiances sonores et lumineuses. Elles s’enchaînent aux rythmes de nos découvertes, pourtant, les joueurs ne s’en apercevront pas forcément car ce travail est assez subtil pour rythmer notre aventure et nos émotions en finesse.

Tibaut a beau m’avoir montré les mécanismes, je continue de croire qu’il y a une énergie mystique ici.

Owag termine Mystere et confrérie

Des énigmes intégrées à un point…

Les énigmes sont bien structurées, faites pour stimuler la pensée et construire la réflexion dans le temps. En terme de logique pure, les énigmes peuvent parfois paraître relativement classiques. Mais le véritable point fort de cette salle est que les énigmes encouragent l’action. La pensée mène aux gestes, ce qui donne l’impression aux joueurs de ne pas se torturer les neurones mais bel et bien de s’amuser.

Pourtant derrière tout ça, de nombreuses idées ont émergées subtilement. La salle nous guide parfaitement à notre rythme. Et surtout, les énigmes appartiennent totalement au scénario et ce procédé a été poussé à son extrême ! Je n’ai encore jamais vu ça ailleurs.

Contrairement à Hold Up à Vegas, Mystère et Confrérie comporte beaucoup (vraiment!) de mécanismes électroniques. La salle est donc fluide à jouer et très intuitive. Bien sûr, il n’y a pas que la salle, les yeux et oreilles d’Aurélie, notre maître du jeu, très présente, est indéniablement réactive et investie.

Un voyage ludique

Le couloir magique, ouvrant sur de nombreuses portes, est le début de votre sommeil qui vous entraînera en douceur vers les mondes de Curious World. La progression scénaristique sera intense et il faudra peut-être quelques secondes aux joueurs pour « descendre » et affronter leur quotidien. Toujours difficile de sortir du lit n’est-ce pas?

Note à moi-même : demander à l’équipe de Curious World si je peux dormir une nuit ou deux dans cette salle lors de mon prochain passage à Nice…

 

Découvrez davantage Curious World

Lien vers interview concepteurs d escape games