Mystère chez le collectionneur escape game
Spirit Escape

Mystères chez le collectionneur

date du test décembre 2017 | auteur OWAG

15.25
2 à 6
joueurs
15 à 45
/ personne
Moyen
Niveau

Le Cercle nous a recrutés pour élucider les Mystères chez le collectionneur : un « suicide » par pendaison. Un suicide ? Vraiment ? Comment ce vieil homme qui ne pouvait plus tenir debout s’est pendu au plafond ? La personne qui a déguisé ce suicide n’était pas vraiment malin !

Le royaume du collectionneur est digne des plus grands obsessionnels, des dizaines d’objets exposés çà et là. Trouver des preuves dans ce capharnaüm ne sera pas évident..

 

Un scénario d’escape game travaillé

Le scénario a été parfaitement pris en considération par l’équipe du Spirit Escape. Le brief de départ vous embarque dans une véritable enquête car, en plus des énigmes, vous aurez à interpréter des documents pour trouver le coupable et ce, durant la très courte heure. Croyez-moi, vous manquerez de temps pour lire avec attention ces informations, il faudrait être vif et rapide pour être digne du Cercle. Spirit Escape ne s’arrête pas là : le scénario possède une véritable fin qui permettra de conclure cette courte aventure et de retrouver petit à petit votre réalité. Manque plus que le Pop Corn !

Et le décor est assez cohérent et réaliste. Les salles sont soigneusement décorées avec les objets de valeur du collectionneur. Virginie et moi-même avons été étonnées de trouver de la « véritable » vaisselle. Croisons les doigts pour qu’elle survive longtemps.

Aussi, nous avons perdu un peu de temps sur le début et nous n’avions plus que 15 minutes dans la dernière salle. Dommage ! L’ambiance de dernier lieu nous a vraiment charmées (un charme disons agréablement lugubre) et nous aurions aimé y traîner davantage.

Un game mastering qui mériterait d’être amélioré

C’est avec attention que vous serez épiés par votre game master : il prendra régulièrement la température de votre enquête via un talkie-walkie. Le problème de ces petites machines est une transmission qui ressemble davantage à « Scrrc scrrr csccrr » qu’à « avez-vous compté les photos ? ». Disons que ces talkies participent à une certaine forme d’immersion…

Dans Mystères chez le collectionneur, on ne trouve pas le dernier mécanisme hightech que les geeks s’arrachent à Darty. Mais cette salle est une excellente représentante de cette première génération d’escape game. Des énigmes simples, mais relativement malines. Ces petits défis sont classiques mais pas toujours évidents à décrypter, car la salle est remplie de fausses pistes. L’énigme la plus simple peut devenir un véritable casse-tête si on fonce tête baissée.

Les mécanismes sont tout aussi astucieux (et sans Raspberry Pi caché derrière bravo) et n’ont pas manqué de séduire deux de mes collaboratrices du jour, découvrant en ce lieu leur première partie d’escape game.

Un plaisir partagé avec le collectionneur

Mystères chez le Collectionneur est pour moi une bonne surprise. Leur communication externe me donnait une très mauvaise impression du lieu. Pourtant la salle est à la hauteur d’autres escape games de la première génération. Les débutants découvriront de nombreuses énigmes « type », une belle découverte du concept escape game bien que la salle me semble un peu difficile pour une session découverte. Nos deux collaboratrices « débutantes » étaient parfois un peu déroutées par toutes ces énigmes à résoudre.

Découvrez davantage Spirit Escape

Lien vers interview concepteurs d escape games