Operation Tournesol Sqy Escape
SQY Escape

Opération tournesols

date du test mai 2018 | auteur Alex [ OWAG ]

15.5
3 à 6
joueurs
20 à 30
/ personne
Difficile
Niveau

Opération tournesols est notre salle préférée de Sqy Escape, salle annoncée avec le plus haut niveau de difficulté, mais totalement accessible à tout type de joueurs à condition d’être vif, de nombreuses énigmes t’attendent !

ENFIN ! Nous sommes de méchants voleurs de tableaux, pas d’Humanité à sauver (qu’ils meurent tous, surtout les enfants!), nous allons pouvoir être de véritables hors-la-loi ! Je te laisse deviner le tableau à dérober dans cette salle grâce au titre de l’escape game et comme on est sympa, je te donne un deuxième indice : pour peindre, pas besoin d’entendre… (elle est moyenne celle-là?). Allez, je suis certaine que ta culture G te guidera vers Question pour un Champion, en attendant voici notre avis sur l’escape game Opération Tournesols et un magnifique gif psychédélique.

Une difficulté qui monte crescendo

L’entrée en matière est douce : la première salle semble classique. Après une rapide fouille, les premières énigmes se révèlent entre logiques et manipulations. Jusqu’ici rien de difficile.

Mais, petit à petit, les choses se corsent car les énigmes font le lien entre différents lieux. Il faut comprendre l’ensemble de l’escape game, dans son unité, pour avancer sereinement. Heureusement, quelques éléments vous guideront sans peine. Il vous faudra néanmoins prendre le temps de regarder les éléments avec un peu de hauteur et ne pas foncer tête baissée.

Sans parler de la petite dernière énigme qui est … vicieuse, la peste ! J’aime bien qu’on me tienne tête, alors forcément je l’aime fort d’amour #SMduCerveau. Ce sont justement les petits défis qui apportent un peu plus d’intérêt à l’escape game et dynamisent le game play.

Operation Tournesol Sqy Escape

De la manipulation cohérente mais pas toujours

Opération Tournesols a semé plusieurs manipulations à effectuer. La dernière étant clairement la plus amusante et adaptée au scénario. A l’inverse, il y a eu d’autres manipulations à réaliser, qui s’avère être un peu plus étranges : « Quelqu’un peut me dire pourquoi on doit faire ça? ». Non personne ne pouvait l’expliquer malheureusement…  Ah…  la magie des escape games <3 Ce type de maladresse vient souvent du fait que les concepteurs souhaitent placer une énigme, à tout prix, sans penser à son intégration dans le scénario. Nous préférons clairement des énigmes totalement cohérentes (même si l’énigme en elle-même n’est pas incroyable) à des puzzles qui pourraient être placés dans n’importe quel escape game.

Dans tous les cas, c’est quand même plus fun de voler un Van Gogh (si tu suis, c’est la réponse à la question de l’intro) que des diamants en plastique. L’immersion était assez bonne pour nous faire un peu stresser en entrant dans la dernière pièce « C’est safe? ». Hé oui les flics ne sont jamais très loin des systèmes de sécurité…

Cet escape game est donc relativement bien équilibré entre cadenas et électronique, manipulation et réflexion, énigmes classiques et énigmes innovantes. Sur plus d’un point, Opération tournesol est un escape game plus intéressant que Les reliques Maudites (une reconstitution égyptienne un peu légère à notre avis) et Mission secrète à l’Opéra (une salle sympathique, mais qui ne sort pas son épingle du jeu).

 

Découvrez davantage SQY Escape

Lien vers interview concepteurs d escape games