Escape game chez Paniq-Room à Budapest, scénario The GodFather - Les mains du parrain
PaniqRoom Budapest

The Godfather

date du test 18/11/2018 | auteur L'orga [ Les potes d'echappement ]

14
2 à 6
joueurs
11 à 11€
/ personne
Moyen
Niveau

Nous appartenons à un clan mafieux et nous nous lançons à la recherche du véritable nom de Golden Don, le plus grand parrain Italo-Américain. Nous avons 60 minutes pour trouver le passage secret qui nous mène vers le bureau du parrain et y trouver des indices sur son identité.

Escape game chez Paniq-Room à Budapest, scénario The GodFather - la bureau du Parrain

Celui qui devait terminer le WE

Et voilà… le 23e et dernier escape game planifié du week-end… nous aurions pu nous arrêter là… mais l’histoire en aura voulu autrement (nous avons finalement craqué et planifié deux escape game supplémentaires le lendemain). Mais pour ce soir, nous sommes donc toujours dans notre ancien immeuble désaffecté (mais pas désinfecté). Les murs sont en lambeaux, du matériel pour des travaux jonche les couloirs et les inconscients que nous sommes, nous laissons nos affaires sur un canapé dans le couloir en libre accès… sous la surveillance, nous l’espérons, de notre game master.

Notre jeune et jolie game master nous raconte vite fait l’histoire qui nous attend mais la fatigue est trop présente pour tous les joueurs, et on écoute avec une oreille distraite. À l’instar de la veille, cet escape game souffrira de ne plus nous amuser suite à un état de fatigue avancée. Ce n’est pas tant l’overdose de jeu que la pause du dîner qui nous a achevé.

Ceci étant nous avons quand même hâte de rentrer à l’appartement, ne serait ce que pour quitter cet endroit. La musique dehors s’est tue, et un calme glacial résonne dans les murs de cette bâtisse : oui, rentrer rapidement me semble une bonne idée. On essaye donc collectivement de trouver les dernières ressources pour profiter tant bien que mal de cet escape game pourtant prometteur.

Escape game chez Paniq-Room à Budapest, scénario The GodFather - Le bar du Parrain

Ceux qui avaient besoin d’aide

Très difficile d’écrire sur cette séance tant je n’en ai que peu de souvenirs. L’impression générale, avec le recul, c’est que c’était un bon escape game, pas mal de mécanismes, mais une lisibilité de l’enchaînement des objectifs assez floue, et du coup pas mal d’incompréhension sur les énigmes. Il manquait un peu de fluidité et de liens logiques entre deux énigmes (la fatigue n’aidant pas).

Le mastering nous aura été d’une grande aide, elle aura été très présente tout au long de notre séance et aura su nous donner l’énergie pour achever notre mission.

Le décor est un bar rétro assez classique et bien rendu (quoiqu’un peu petit pour un vrai bar). Mais l’ensemble est cohérent et les énigmes à réaliser, instinctives. Les lieux sont propres et détonent carrément par rapport au reste des locaux !

Mais comme dit, face à notre incapacité à raisonner, nous avons plus subit cet escape sans trop nous amuser. Nous en sortirons néanmoins avec l’envie d’écourter le debrief et la photo finish pour nous coucher, alors que notre game master a été adorable et patiente.

Ceux qui voulaient dormir

C’est réellement sur le retour que nous nous sommes rendus compte de l’inconscience de notre action. Il devait être plus tard que minuit, personne dans les rues et aucune voiture en vue. Les lumières étaient quasi absentes au moins les 10 premières minutes de marche… avant de retrouver un semblant de vie de centre-ville. Tout était réunis pour nous rappeler le scénario cousu de fils blanc (ou tâchés de sang) d’un film d’épouvante. A posteriori, on s’est senti comme un groupe d’ados inconscients allant au devant d’un tueur en série, d’un don d’organe un peu forcé ou d’un escape game qui tourne au cauchemar (cf. notre article sur le film Escape Room).

Cependant, nous sommes rentrés sans rencontrer le moindre soucis, et nous nous sommes effondrés dans nos lits respectifs. Le WE devait s’arrêter là, mais c’était sous estimer les joueurs que nous sommes… et notre frustration sur le tout premier escape game de notre périple.

Nous sommes tombés dans l’envie de faire d’autres jeux et du coup nous les avons réservés pour le lendemain matin… alors laissons place au sommeil réparateur.

Au final, un escape game intéressant mais nous étions incapable d’en profiter correctement. Même si quelques énigmes n’auraient pas été trouvées même dans notre état optimal, l’ensemble est plutôt cohérent et agréable à jouer.

Découvrez les autres escape games de PaniqRoom Budapest