vortex escape game montreal

Vortex : Le crépuscule

Le docteur Steiner a une réputation de savant fou dans la région. Mais j’ai toujours pensé que c’était une sorte de légendes urbaines, ces étranges histoires d’animaux mutants qu’il aurait créé. Il ne m’a pas l’air si supérieurement intelligent quand je le croise à l’épicerie du village. En tout cas, nous ne nous attendions pas, en plein cœur de ce bel été 1969, à nous retrouver en face de sa cabane, entourés de bruits vraiment weird. Comme la nuit tombe et que l’ambiance devient un tantinet flippante, on va bien être obligés de s’y réfugier pour appeler les secours.

 


Yes ! Un escape game dans l’ambiance de Stranger Things !

 

Et voici une nouvelle cabane dans les bois à l’ambiance creepy. Ah… Mais l’escape game mêle les univers de Stranger Things et de Frankestein. Ça, c’est tout de suite plus excitant ! Et nous n’avons pas été déçues. Vortex a beaucoup d’imagination et va loin. Le scénario est très développé, il comporte plusieurs rebondissements, si bien que nous nous sommes retrouvées plongées dans une aventure. On s’est surprises à jouer avec cette histoire, jusqu’à en oublier en cours de route une énigme optionnelle. Une partie du jeu est même consacrée uniquement à la narration, ce que nous avons beaucoup appréciés.

Des créatures de jeux vidéos

Autre fait très séduisant, est le côté jeu vidéo de la salle. Ne cherchez pas de réalisme dans Le Crépuscule, il s’agit d’un créateur fou et d’animaux génétiquement modifiés. Si la salle se voulait réaliste, le décor pourrait paraître cheap à certains endroits. Mais comme elle flirte avec l’ambiance jeu vidéo et une thématique loufoque, le côté plastique de certains objets ou éléments du décor ne nous a pas vraiment gêné. On rentre dans un univers, et dans cet univers, ça passe très bien.

L’ambiance sonore est très présente et contribue nettement à l’ambiance. Nous avons notamment apprécié celle de la première salle pour ses touches d’humour, mais nous n’en dirons pas plus pour vous laisser la surprise.

Vortex escape game MontréalAie ! Finalement, la créature n’était pas en plastique.

 

Tout simplement instinctif

L’histoire étant la colonne vertébrale de l’escape game, les énigmes sont en lien étroit avec l’intrigue. Elles sont logiques et très bien amenées. Simples et cohérentes, elles demandent pour certaines, plus d’instinct que de réflexion. Ainsi, nous trouvons que Le Crépuscule est assez idéal pour les joueurs débutants qui pourront ainsi se familiariser avec les escape games dans une super ambiance. Et les gamers prendront très certainement le même plaisir que nous à jouer, à condition de lâcher prise et faire passer le plaisir du jeu avant le challenge intellectuel.

C’est un parti-pris voulu de Vortex qui souhaite avant tout que l’on s’amuse. Le taux de sortie est d’ailleurs très élevé (60% à 90 % de sortie suivant les niveaux de difficulté). De ce fait, nous avons trouvé qu’en ne passant pas trop de temps sur des énigmes complexes, nous avons toujours été connectées au scénario. L’ensemble de notre jeu a donc été très fluide, donc très agréable à jouer.

Un tout nouvel escape game prometteur

Vortex et sa première salle Le Crépuscule ont ouvert en septembre 2018. L’enseigne est actuellement en train de construire sa deuxième salle et proposera en parallèle des espaces de réalité virtuelle. Elle a des très beaux projets qui prendront forme petit à petit car tout est fait maison. Mais le gérant étant un passionné bourré d’imagination, l’avenir promet de belles surprises.